La lumière au bout des peines

2/12/2015

Quand mon cœur chavire certaines fois tel un bateau durant une tempête, pour apaiser ces orages, je m'arrache de l'intérieur pour me retrouver dehors et y prendre quelques bonnes respirations tout en branchant dans le baladeur mon casque d'écoute et je laisse aller s'il le faut quelques larmes de pluies les yeux baignés vers le soleil.

Il est dur parfois entre les rêves et les réalités de trouver un juste équilibre durant ces moments que je voudrais bien savoir inexistant et laisser ma tête hors de l'eau pour y prendre de bonnes inspirations d'un air bon et vivifiant.

Je dois avouer qu'après ces séances je suis parfois épuisé. Je deviens avec un corps immobile et l'esprit vide. Mais ça m'a fait du bien cet abandon. Renoncer aux rages qui vous renverse, accepter veux ou veux pas cette fatalité qu'est le destin humain, permet de mieux apercevoir, même si elle tarde à venir, la lumière au bout des peines de la vie !


Print

| Contact author |