Cassé en deux...

4/4/2015

Suite à un anesthésie générale pour une opération qui n'avait aucun rapport avec la perte d'une certaine mobilité de mon bras gauche du à la pause d'une cale de positionnement derrière l'épaule de celui-ci qui a coincé longement les nerfs (opération de 250 min), le 30 mars dernier je suis aller passer un EMG (électromyogramme) chez une neurologue qui est un examen qui sert à évaluer la sévérité d'une atteinte nerveuse par courant électrique et aiguille. Il s'avère en conclusion sans entrer dans les détails techniques que l'atteinte du dit bras est relativement sévère témoignant d'une atrophie ++ du biceps sans compter les problèmes sensitifs de trois doigts qui donnent des sensations de coupures et brûlures vraiment accablantes. Autre des médicamentions quotidiennes pour apaiser ses mauvaises sensations, je porte souvent un gant pour atténuer quelques peu le mal.

Il est difficile pour la neurologue de prévoir dans le temps une certaine amélioration significative de cette situation mais 1 an à 2 an selon ses dires sera un minimum et ce, malgré les séances d’ergothérapie et de kinesthésie que je fais à raison de trois fois par semaine dans un centre à cet effet. Oui je vois quelques améliorations depuis les 5 semaines de thérapie faites mais à ce jour pas possible pour moi de compter pouvoir faire du piano ou de la guitare du à l'absence d'endurance de mon bras et aux douleurs de mes doigts. Qui eux, toujours selon les dires de la neurologues, ne se rétabliront peut-être jamais. Vous savez j'ai envie de casser mon piano ou de foutre ma guitare par la fenêtre lorsque je tente de jouer mais à quoi cela servirait-il? Et mettre une croix sur la pratique de la musique est impensable! Elle fait incontestablement partie de moi!

Vous savez entre se faire dire par les thérapeutes que je côtoie hebdomadairement que le rétablissement même partiel de mon bras et son biceps qui n'est pas mort mais pas fort, sera long et avoir la confirmation suite à un EMG sur papier d'un atrophie sévère, c'est plus le même espoir en bout de ligne. Je suis un mec de nature optimiste et je m'suis souvent armé de patience dans ma vie mais je dois avouer que lorsque je suis sortis de cette examen, ça m'a cassé en deux si ce n'est pas en trois ou quatre!

Je peux toujours composer et écrire et m"e servir de l'informatique mais je n’abandonnerai pas malgré ce coup dur des résultats de l'EMG l'espoir de rejouer un jour de la musique! Peu importe le temps! Et je ferai ce qu'il faut pour y arriver. Même si ça me coûte un bras mrd!

 

Print

| Contact author |