Un demi siècle - anniversaire

11/3/2015

Ouais, on ne le voit pas venir celui là cet anniversaire ou l'on atteint l'âge de cinquante ans et pourtant ce 11 mars de l'an 2015 marque au calendrier que j'ai vécu un demi siècle dans un corps humain jusqu'à maintenant. Je ne suis pas le premier j'en conviens à franchir ce cap mais nous avons tous et toutes quand même en y arrivant des expériences de vie différentes même si à la base nous recherchons en cour de route et/ou au bout de chemin, amour, paix et richesse pour les citer en ordre alpha. Mais cela demande de la combativité, de l'ardeur, de la patience et de la grande confiance pour y arriver comme une raison de vivre, une ultime conquête. Et que cela soit au présent ou pour protéger déjà ses avoirs précieux sachant que l'on ne peux jamais prendre rien pour acquis. Fait c.... quand même. Ne pourrait-t-on pas avoir le beurre et l'argent du beurre? Bien non, ça serait trop dangereux que ça arrives! Pourquoi nous quand les autres se suffise à eux mêmes! Bon je vais prendre une petite pause la dessus pour me changer les idées et aller me faire un sandwich. Un sandwich sans garniture mais il reste un peu de beurre lol. 

En mangeant mon sandwich je me disais «Y'a-t-il une crise de la cinquantaine à venir»? Seules les semaines à venir le diront mais je me souviens quand même lors de mes 40 ans, que je n'ai pas eu le temps pour ça. Beaucoup de chose changeait dans ma vie à ce moment du a des circonstances que l'on pourrait qualifier de funeste tout comme d'inéluctable pour ne pas entrer dans les détails. Heureusement que tout ça ma soufflé tel le vent vers les essentiels de vivre avec mes plaisirs qui me sont propres tout comme mes rêves profonds. C'est possible avec le temps qui malgré nous généralement met en pause les mauvais souvenirs tel les coups durs, les déceptions, les ratés mais sans tout de même les effacer je sais. Mais lorsque le mal mental ou les cœurs brisés peuvent se mettre un bout au rancart ça fait tout de même du bien!


Et pour le moment ce qui fait du bien c'est l'apéro avec un p'tit rouge même si il est actuellement minuit 40 heure (heure que je suis né) en ce jour de fête. Et pourquoi pas du coup à cette heure précise d'une durée de 60 secondes prendre le temps de quelques photos (qui apparaissent ici).

 

Aller bon anniversaire à moi. Courage, persévérance et patience se devront de faire unisson au quotidien pour que je puisse passer à travers cette épreuve qui m'a laissé avec une perte de mobilité importante dans un bras suite à une opération. Et j'me dis avec un peu de découragement parfois lol que «c'est pas demain la veille» comme ont dit mais il me faut de garder foi, espérance et que ça viendra bien qu'a véritablement s’améliorer ce bras à défaut qu'il ne soit plus jamais comme avant car je vais devenir cinglé...

Mais à travers tout ça, le temps à passé vite. Et même si je n'ai pas réalisé à ce moment ci de ma vie quelques rêves importants et omniprésents, j'en ai réalisé un inattendu et toujours d'actualité si je peux dire ainsi depuis le mois de mai 2011. Celui de vivre et faire ma vie en tant qu'époux avec ma p'tite femme d'amour qui a le jolie prénom de Sylvie-Edith. Un béatitude que j'ai toujours voulu qui s'est réalisé sans avoir couru après. L'amour, l'envie de se voir sont venues nous chercher tout en douceur dans un bel aphorisme pour chacun de nous de nos côtés respectifs de l'atlantique. Tel un rêve qui devient réalité. Un mariage avec le ciel et la mer. Et pour rien au monde je voudrais que cela soit autrement.


Print

| Contact author |