Anniversaire 2014

11/3/2014

dany daniel gabriel 11 mars 2014

Vers un demi-centenaire

L’horloge du temps (Une synthèse entre les rêves et les réalités)

Le premier jour où l’on vient au monde, bien évidement, devient la genèse de la première année de notre vie humaine. À l’arrivé de ce 11 mars de cette année 2014 je commence donc à vivre ma cinquantième année avec mes 49 ans bien marqués à l’horloge du temps. Un demi-centenaire d’âge. Juste assez, sans être (même) trop vieux, pour imposer un moment de réflexion au cours de l’existence que nous portons. Comme un genre de synthèse entre les rêves et les réalités, les objectifs passés et futurs qu’ils soient réalisés ou non, tout en chevauchant les propres actualités de nos quotidiens.

Un bout de chemin (Jamais tout à la fois)

Loin de vivre dans un monde imaginaire, parce qu’il le faut bien parfois quand les épreuves de la vie nous dépassent voir même nous échappent, je dois dire usuellement que je suis un être mentalement et physiquement qui se porte bien même si la vie n’est pas toujours du gâteau. L’important est de faire mon p’tit bout de chemin en profitant de la crème de la route! Parce que le bonheur s’est voulu palpable dans ma vie et ce dans différents niveaux échelonnés sur plusieurs temps. Mais jamais tout à la fois. A tour de rôle.

L’oxygène vital (Les p’tits bonheurs)

Et peu importe sa forme, ou mieux dire ses formes, les p’tits bonheurs sont ce qui m’ont réjouis le plus jusqu’à maintenant : ceux de la musique, celui de l’amour, celui la des amitiés, ou simplement des exaltations de chanter et danser parfumés de ces plaisirs de boire et manger! Alors qu’elles soient vécues avec les sens ou bien avec l’âme ou tout à la fois, les joies sont comme un centre gravitationnel auquel sont aspirés et redistribués l’oxygène vital, qui au-delà d’alimenter le corps, alimente les aspirations.

Print

| Contact author |