Réflexion sommaire à propos de la mort

23/8/2013


La meilleur amie de ma femme et collègue de travail d'ailleurs, qui se prénommait Sylvie tout comme elle, est décédée ce mois d’août suite à cancer sans entrer dans les détails. C’est une trop triste nouvelle et c’était une chic fille pour l’avoir fréquentée à quelques reprises. Ce genre d’événement si je peux dire ainsi ne laisse jamais indifférent et nous touchent tous et toutes. Pas seulement à cause de la perte d’un être cher, parce que nous y serons concernés un jour ou l’autre à cet exil terrestre.

La mort physique est une bien belle saloperie ou en général personne n’y échappe sur terre. Ont dit qu’il y a toujours l’exception qui confirme la règle dans tout, oui, mais si quelqu’un à outre passé cette conformité je ne doute nullement de son silence absolu lol. Et puisque notre vie sur cette planète actuelle ou nous respirons, rions et souffrons à travers nos expériences et espérances, dépends du temps, celui-ci passe de plus en plus vite au fur et à mesure que nous prenons de l’âge et davantage lorsqu’une maladie incurable s’empare de l’un de nous. A tout du moins cela transforme la vision et le ressentit de vivre et les priorités changent. Nos p’tits bobos du quotidiens prennent une toute autre dimension.

De l’expression « ont vient au monde un pied dans la tombe », qui extrait son essence d’une fatalité certes, l’autre pied, qu’il nous reste pour danser l’existence, se doit d’être bien chaussé pour passer à travers les couloirs sombres parfois qui se refuse de nous éviter malgré notre volonté et les hasards. A nous de profiter et de goûter les bon fruits de la vie avant d’être légume!

(Merci à ma p'tite femme de me donner la permission de publier ces photos)

Print

| Contact author |