L’horizon d’un autre monde - Période de deuil

29/5/2009

Le journal intime de Dany-Daniel Gabriel / Un photo blogue en musique

d'un auteur-compositeur-interprète de Sherbrooke en Estrie au Québec


les photographies passion de dany daniel gabriel

______________________________________________________

L’horizon d’un autre monde

Période de deuil au journal intime

Hier retentit la sonnerie d’un coup de téléphone inhabituelle : cette voix au bout de la ligne, qui ne m’était pas très familière, ne me semblait pas porteuse de bonnes nouvelles et avec raison! C’était l’annonciation du décès du plus âgés des frères de mon coloc qui lui aura 79 ans dans quelques semaines [petit billet publié à l'occasion de son anniversaire l'an passé et photo de lui ici].

Vous savez lorsque nos proches sont malades ou atteints d’une maladie incurable, l’annonce de la mort d’un de ceux-ci est tout de même plus prévisible et moins choquante que la communication d’une mort subite qui a fait fondre en larmes mon vieil ami, ce jeune cœur endurci avec les années. Vous comprendrez que l’état d’âme dans lequel est plongé mon frangin de longue date, m’affecte aussi et je serai à ses côtés pour passer cette douloureuse période. Et puis aussi, l’exposition du défunt et les funérailles se passe dans un autre ville qui n’est pas à la porte de chez-nous.

J’me demande comment je vais m’organiser avec tout ça . Bon, c'est réglé au niveau de mon boulot habituel saisonnier  mais hier  avant cette nouvelle du décès et à la dernière minute, je me suis engagé pour un contrat en celui d’un diaporama de 307 photographies à réaliser qui sera projeté sur écran géant et qui se doit d’être prêt dimanche où je dois y être de plus pour le soutien technique dans le cadre d’une conférence voyage. Et au moment d’écrire ces lignes en ce vendredi matin, j’ai même pas commencé. Alors, je m’ferai plutôt discrets ces jours et nuits-ci sur le Web. Merci de votre compréhension.

Et en conclusion, je voudrais simplement ajouter qu’il faut profiter dès maintenant de la vie car qui sait ce qui nous attends dans une seconde ou deux… Ça ne veut pas dire de tout foutre en l’air et de faire comme si c’était le dernier jour de notre existence et de se rouler sous la table jusqu’à épuisement mais le temps passe si vite...

Ne donnons pas la chance aux regrets de creuser notre tombe!
DDG

Au plaisir de vous revoir et à bien vite !


Print

| Contact author |