Une rencontre toute a faite inattendue

23/2/2009

Le journal intime de Dany-Daniel Gabriel / Un photo blogue en musique

d'un auteur-compositeur-interprète de Sherbrooke en Estrie au Québec


dany daniel gabriel

______________________________________________________________________

Un week-end pas comme les autres

Une rencontre toute a faite inattendue


Vendredi matin passé, j’me réveil et je me lève autour de 5h30 comme à mes habitudes de ces derniers temps. Il me faut vous dire qu’il arrive parfois que je me couche très tôt la veille. Mais cette fois j’ai pratiquement fait le tour de l’horloge sans aller au lit jusqu’à samedi matin 5h00…

Je vous raconte…

À mon réveil vendredi matin, j’entame mon train train quotidien sans me douter que j’allais faire une rencontre tout a faite extra la nuit qui allait suivre. Je publie mon texte du jour sur mon blogue et je fais une tournée de ceux-ci pour faire des coms. Bien sur tout ça après ma douche et café et rien de prévu pour la suite. À ce simple moment j’étais loin de me douter du déroulement de cette fin de journée ou plaisir et détente était au rendez-vous contrairement à ce que je doutais à mon réveil. La matinée passe doucement et mon coloc décide d’aller faire un tour chez le voisin qui lui passe un coup de fil. Me voilà seul pour passer l’après-midi (ce qui arrive rarement l’hiver car avec ses 79 ans à venir, l'hiver est dur pour lui)  alors je profite de l’occasion pour sortir de mon bunker et de profiter de mon appartement un peu.  Je monte au premier plancher. Je me sert un pichet d’eau, m’allume une cigarette et je m’installe tranquillement dans le salon avec du papier et un crayon pour écrire quelques mots et faire quelques chansons bien doucement et tout en paix sans télé ou radio qui sont en permanences allumés quand mon beau « vieux » y est. Le temps fil bien comme ça durant toute l’après-midi ou je m’sens tout a fait relaxe.

Fait suite le début de soirée ou je vais retrouver un ami ou nous passons d’agréables moments à jouer au "pitch nut " accompagnés d’une bonne caisse de bières. Une soirée de gars improvisée quoi ! Mais arrive 23h00 et les provisions de celles-ci sont épuisées et les dépanneurs sont fermés pour en acheter d’autre et continuer le party ha ha. C’est alors que mon ami lance l’idée de sortir. Et pourquoi pas ! acquiesces-je rapidement. Après tout, je sors que très rarement et pour une première fois cette année ça ne me fera pas de mal. Et puis tant pis si nous sommes quelques peu enivrés et pas habillés pour les circonstances. C’est un départ pour aller prendre une « broue » au bar du coin à deux minutes de chez-nous qui est parfait pour le retour à pied.


Rendu là, cool ! Deux orchestres font de la musique. Ce n’est pas dans mon style mais c’est pas grave, le « fun » est au rendez-vous. Quand un « band » est en pause, l’autre poursuit leurs tours de chants et c’est « non stop » musique toute la veillée comme ça jusqu’à vers une heure du matin ou ce bar ferme boutique. Alors à l’approche de la fermeture de celui-ci justement, je suggère à mon copain que nous prenions place pour celle d’un p’tit bistrot genre latino et qui était tout nouveau dans le coin qui était juste en face de l’endroit ou nous étions. Je m’suis dit que nous pourrions y faire des rencontres intéressantes. Mais ici, j’avais remarqué un beau brin de femme qui était assise plutôt loin de la place que nous occupions mon chum et moi ou je pouvais la distinguer sous la lumière tamisée des lieux. Nos yeux et quelques sourires s’échangaient  à l’occasion entres-nous. Je m’suis bien promis de m’rapprocher d’elle plus tard dans la soirée pour la voir de plus près et faire sa connaissance. Et que surtout, quelque chose m’attirait étrangement en elle mais en vain, je l’ai perdu de vue et me suis dis que peut-être qu’elle est partie et de plus l’heure de la fermeture de cette place approchait.

Alors mon copain et moi ont finit nos consommations, on sors nos clics pis nos claques pour aller à la place latino en face convenu plus tôt. Rendu dehors sur le trottoir, j’aperçois cette fille de tantôt qui venait vers ma direction tout comme j’allais vers la sienne. Coïncidence ou « accident » de parcours? Comme deux train qui d’un coup sur la même voie se font faces, la surprises est totale! C’est ma sœur la plus vielle (j’en ai deux) que je n’avais pas vu revue depuis trois ans. Et ce peu importe les raisons, j’étais très content de la revoir après tout ce temps ou  les «choses » de la vie nous ont séparés. Je l’ai prise longuement dans mes bras et elle m’a passée la main dans les cheveux. Ils ont bien poussé depuis notre dernière rencontre hihi …

Elle était super « grounder » tout comme je l’étais aussi avec cette belle journée que je passais depuis mon réveil et avec mon copain nous allons pour découvrir ce nouveau bar ou j’invite ma sœur. Nous sommes restés en bout de ligne peu longtemps pour finir la nuit bien éclatée tous ensemble dans son bar favoris jusqu’à ce qu’il ferme. L’heure était à la fête m’as vous dire… Y’avais beaucoup d’adrénaline dans l’air. Tout comme ce plancher de danse que j’ai visité pour danser... danser… danser… avec elle. J’suis rentré finalement chez moi vers 4h00 du matin et je ne roulais pas sous la table que pour allé au lit vers 5h00.  Trente minutes de + et c’était un 24 heures debout.

Vous savez, y’a pas à dire parfois ! La vie n’est pas remplie que de désagréables bribes dans les histoires de famille ! Et il n’y a pas que Dieu qui le sait! Mais je rend grâce ce jour à celui-ci pour cette occasion qu’il m’a été donnée de faire la paix avec ma sœur et de comprendre de ces moments de hasard, que le meilleur de l’existence à venir est un beau moment présent lorsque l’on s’ouvre à lui.


Morale de cette histoire:

Si vous manqués de bières ou peu importe quoi en matière de vin ou autres boissons, et bien, y’a peut-être un tit bonheur qui vous attendra au fond de la prochaine bouteille hic hic  Mais c’est pas aujourd’hui que j’vais en remplir d’autre! Le gars a parfaitement trouvé son compte en ce week-end pas comme les autres... Non, ce que je voulais dire c'est qu'il ne faut jamais passer à côtés des occasions qui nous sont offertes dans la vie pour être heureux. Même si cela nous changes de nos habitudes... Les plus marginales soient-elles!


P.S. Par la suite, je suis resté au lit que quelques trois heures trente seulement (j'étais encore sur l'adrénaline) et lorsque je me suis levé, je me sentais tellement bien. Je suis heureux des évènements qui ce sont passés et de plus, c’est l’anniversaire de notre mère ce lundi 23 février ou nous allons pouvoir nous rassembler de nouveau et être ensemble après toutes ces années d’être séparés autour de notre maman (Une femme très malade maintenant. Elle habite dans un centre de Gériatrie à Sherbrooke et elle est paralysée de tout le côté d’un corps et ne peux manger seul comme faire ses affaires ni même ses besoins. C’est du à trois attaques cérébraux vasculaires très sévères qui lui ont volé son cerveau et son esprit et son corps. En bref, sa vie est complètement scratché depuis cinq ans).
 

Print

| Contact author |