Matin brumeux - Je peux toujours fermer les yeux

17/10/2007


Mercredi 7h00. C’est dans un brouillard d'automne dense que je me lève ce matin. Il faut dire que je demeure au centre ville de Sherbrooke et que je suis situé pratiquement entres deux rivières en celle de St-François et Magog.

Passez une bonne journée mes ami-e-s!
Bisou à tous et toutes!



SPÉCIAL SEMAINE SOUVENIRS
Un article par jour tiré de mes archives 2004, 2005, 2006.

  • Extrait: texte & photo novembre 2006

Je peux toujours fermer les yeux


Même en novembre le soleil brille sur mon corps aujourd'hui et réchauffe la planète, mais mon cœur reste froid. Il n’est pas de glace mais seulement terrifié. Je ne veux plus aimer jusqu’à mourir mais je dis ça et… je rêve encore de châteaux en Espagne. Je peux toujours me fermer les yeux comme de cadenasser mon cœur mais l’amour n’a pas de cage pour retenir les oiseaux sauvages...

Là ou l’heure viendra enfin et que le ciel comme l’amour me  tendront la main:
Y serais-je?



 

Print

| Contact author |