Anniversaire du journal intime - Trois ans avec vous!

13/10/2007


La passion entre le bien et le mal
Bon anniversaire au journal intime de Dany-Daniel Gabriel


Ce 13 octobre 2007 est un jour spécial… Oui très spécial! Pour moi il y a trois ans aujourd’hui jour pour jour, j’écris un journal intime sur le Web. Ce journal à connu sa première édition le 13 octobre 2004 (voir le texte original ci-après). Ce fut trois ans à raconter des bouts de ma vie, mes espérances, mes coups de gueules, mes passions tout comme les flammes de mes enfers. Ça se poursuit toujours…

Bien sur que ce journal ne représente qu’une infime partie de ce qui je vis vraiment. Malgré ces clins d’œil parfois, ça virulence et ces folies, ce journal se fait toujours authentique depuis le premier jour. Le monde, j’ai besoin de le toucher, de le respirer et de m’éclater en lui, par lui et avec lui!
 

Le journal intime de Dany-Daniel Gabriel c’est plus de 1000 éditions publié depuis trois ans et quelques 500 photos (Bloguez.com ne contient que les archives 2007). C'est aussi des centaines de blagues et de citations. Sans compter une centaine de vidéo personnel réalisés par l'auteur de Sherbrooke en Estrie Québec-Canada.


Trois ans avec vous!
Merci!


SPÉCIAL SEMAINE SOUVENIRS
À compter de ce jour et pour une semaine je publierai un article tiré de mes archives 2004, 2005, 2006.
  • Voici le premier article paru…

A u   c o m m e n c e m a n t   é t a i t   u n   1 3
Le 13 octobre 2004

La nuit s’achève. Il est quand même très tôt, pour ainsi dire. Il est 5h50 et mon lit est fait. J’avale deux tranches de pain grillé garnies de beurre d’arachide. Bien sûr je prends un café crème cassonade bien chaud tout en grillant une cigarette avant de manger. Hum ! Mauvaise habitude.

Ce matin j'avais particulièrement le goût de me lever vite...  C'est décidé. Je vais écrire sur le Web ma vie, mes pensés, mes rêves. Aussi mes batailles, mes défaites et mes victoires. Comme un miroir de moi-même pour mieux me psychanalyser peut-être. Passer aux travers la journée aussi. 

J'ouvre la porte et Gobert (mon chat) sort. Quoi qu’il en soit lorsqu' à 6h00 je suis sur ma galerie avec mon café, ma cigarette, et que je sens la fraîche brise de c’matin d’automne, je suis heureux de vivre et d'avoir une bonne santé. On a tous des p'tits bobos en vieillissant et d'autres gens, de plus gros. Je suis chanceux jusqu'à maintenant.

Le ciel, un peu nuageux, qui est bordé des dernières étoiles effervescentes, laisse sa révérence au jour qui se lève bientôt. Comme un chat sortant de la maison en retrouvant son instinct. Son flair lui donne plein d’espoir par cette nouvelle journée qui nourrit en lui quelque chose de plus qu’hier.

En ce moment je ressens moi aussi une sensation. J’existe. Je suis un être vivant dans l’univers. Je suis plein d’espoir moi aussi. Je retrouve mon instinct et je renoue avec mes aspirations profondes. C’est quelque chose qui se passe à l’intérieur de moi. Un canal ouvert entre l'invisible et le visible. J’aime ce petit moment de communion avec l’univers.


Print

| Contact author |