Les hamburgers de mon voisin

19/7/2007




Mon voisin m’invites aux hamburger sur le charcaol chez-lui hier soir dans les 21h00. Je ne savais pas que je ne serais que le seul à en manger un coup rendu là… Il n’a fait ça que pour moi… et bien j’étais comme mal à l’aise! Me voilà qu’on me nourrit maintenant. Coudons, ça parait tu tant que ça que je me mange pas souvent… mais merci pour tes hamburgers « Le Père Sonnage  vu que tu tiens à l’anonymat!». Ça sera le seul repas que j’aurai pris jusqu’à ce soir hihi. Ils étaient bons!

Je ne sais pas si ce geste de mon ami et voisin est du que j’ai surpris une conversation entre lui et mon vieux coloc il y a quelques temps : Mon «  vieux » lui disait que lorsqu’il est partie pour Québec, que durant ses quatre jours d’absence, que le frigidaire et les armoires n’avait pas baissée à son retour. Il m’avait pourtant gâter  en m’achetant des aliments que j’aime mais en vain, ils sont restés là eux aussi. Lorsque l’on a la tête pleine et que nous somme nourrit spirituellement ou passionnément, n’est-ce pas là aussi une forme de nourriture? Je vis une vie démesurée mais j’essaie de contrôler mes comportements hihi De plus en plus dur dur d’être un bébé!


 

Print

| Contact author |