Libre expression et journal intime

8/6/2007





Bonjour et bienvenue pour cette nouvelle édition en ce beau vendredi du mois du juin qui entre autre de vous dévoiler que j’ai fais une belle promenade hier soir en allant reconduire un copain à la gare de train de Drummondville, et que les filles y étaient belles et souriantes, ou bien qu’en arrivant du travail aujourd'hui du bois chez-moi qu’il faisait chaud (voir photo), cette édition va vous parler en quelques mots de ce que j’aime particulièrement du libre d’expression dans les journal intime.

Lorsque les auteurs de ceux-ci parlent d’eux, de leurs vies et expériences, de ce qu’ils aiment ou pas, tout comme leurs rêves et espoirs, je constate comment leurs cœurs peut parler si simplement pour dire beaucoup. L’important n’est pas le moyen d’expression utilisé et l’adresse que l’on a pour pouvoir écrire, car on y retrouve aussi, de la poésie, des photos ou des images et des dessins divers, tout comme de la musique et des vidéos au goût des diaristes, l’important, aux travers ces moyens d’expressions, est de pouvoir s’exprimer! Passer un message. Le contenu n’est-il pas plus profond que le contenant? Voilà le message de ce texte d’aujourd’hui est pourtant, ce n’est pas moi qui l’invente!

Bonne fin de journée à tous et toutes! Votre visites me fait toujours chaud au cœur! Tout comme vos commentaires aussi!

p.s. Prochain rendez-vous, samedi dans la soirée puisque je serai au boulot tout le journée! Habituellement ces journées commence à cinq heures le matin pour ce finir vers 13h30 mais ça sera ce jour jusqu'à 16h00
.

Print

| Contact author |