Je rêve en noir et blanc

5/6/2007



Notre présent est un consommé de nos expériences passées et heureusement que l’humain ne retient souvent que le meilleurs de l’existence. Qui souhaite mourir d’ailleurs dans le malheur ou la maladie et même le tourment? N’est-ce pas mieux de Quitter la vie lorsque nous sommes lucides, tout comme dans un état de joie et d’amour ou à tout du moins d'un semblant de paix? Même si nous franchirons tous un à un cet étape un jour ou l’autre, ne vaut-il pas mieux qu’il soit si possible accompagné de nos proches, familles ou ami-e-s? Avec le cœur empli de souvenirs plus heureux que malheureux finalement!

Mais l’heure n’est pas à me mettre en terre! J’ai encore envie d’aimer et d’être aimer! J’ai envie d’emprunter le chemin du bonheur. Celui là même ou ces détours imprévues, m’ont ramener les deux pieds un peu plus sur terre. Je ne suis qu’un rêveur je sais, mais maintenant je rêve un peu plus en noir et blanc. Juste pour ne pas me faire trop d’illusions! Celles des mirages en amour, en amitié tout comme au niveau professionnel. Mais surtout ces propres illusions que l’on peut se faire à soi-même.

C’est une sacré bonne idée que d’être humain! Quand même bien que nous sommes vêtues de terre et d’eau et tout ce qui va avec, elles sont bonnes les sensations du corps en pleine possession de ses moyens! Je parle de ces perceptions régis par les sens humains (odorat, l’ouïe, le toucher, le goût ou la vue) qui ajoute à la pensée et aux sentiments que nous éprouvons et qui sont tout à fait réels mais, mélangé aux rêves, fonts en sortes que nous sommes ce que nous sommes au niveau de la conscience. Alors le rêve m’importe beaucoup quand même qu’il ne soit pas en couleur.

Print

| Contact author |