La portée des choses

20/1/2007


Mon train train quotidien se termine vers 17h00 aujourd’hui et je vais m’emplir d’énergie ce soir car je projette une soirée en musique. Je me berce, chante et danse avec tout les rythmes. Et demain c’est la fin de semaine et j’aime quand elle s'installe car ça me permet d’étudier et d’apprendre de nouvelle chose en informatique. Je prends tout le temps du monde qui est à ma disposition pour m’appliquer et découvrir de nouvelles choses.


Comme une étincelle parfois qui se déclenche en moi, une simple chanson peux me faire chavirer en larmes ou peut mettre le feu à mon cœur pour des tout et des riens. Il m’arrive fréquemment de ressentir des émotions fortes en écoutant de la musique. C’est un moment vital dans ma vie. C’est un revitalisant et une maîtresse, un exorcisme et un aller pour le ciel!

Et pareil à une histoire d’amour vieille comme le monde, je suivrai la mélodie de ma vie jusqu’à ce que le disque soit fini. S’il le faut, je recommencerai jour après jour les partitions de mes erreurs et prendre note de mes bonheurs surtout!

Ça ne peut tout de même pas toujours durer comme ça le « feedback » dans ma tête les moments de silence comme des « flashbacks » ou les lumières de ma conscience s’obscurcissent dans les ténèbres du passé. J’ai fais des choses ou je n’étais pas accord avec moi-même mais survie et dépendance obligeait. La portée des choses qui m’était indifférente et inconnue à cette époque commence tranquillement à me faire réfléchir et à dessiner les gammes de mon avenir.

"Je sais qu’un jour, qu’une nuit, j’y arriverai de l’autre côté de moi
sans virer ma vie à l’envers. "

Print

| Contact author |