Mon cheval volant

7/2/2007


Je vais te raconter ma levée du jour ce matin si tu le veux bien. Suite à mon réveil, je me met en marche en sortant du lit et j’emprunte l’escalier habituel pour monter au premier étage. Je suis encore endormie due à une nuit de sommeil que j’ai passé légère mais je monte quand même d’un bon pied les 11 marches qui me séparent du premier plancher. C’est encore très froid à cette heure ou je suis pressé de m’habiller alors c’est d’un pas de course que je monte les marches. Lorsque je franchi le seuil de l'escalier, c’est dans un univers empli de constellation que je suis projeté.

Je suis attrapé par une licorne et agrippé sur son dos, je vole à des années lumières bien loin d’un petit café bien chaud que je comptais prendre rapidement.

C’est un long voyage en musique ou défile les étoiles, les planètes et les galaxies de chaque côté de moi. Je ressens une étonnante sensation de liberté et de force. J’ouvre les bras comme si j’étais un oiseau et mon cheval volant se sépare de moi me laissant voler dans l’espace de mes propres ailes.

Je me dirige et je tourne dans tout les sens qui m’inspire. Je suis complètement seul et bien dans cet immense sphère ou je plane à haute vitesse.

C’est comme ça chaque matin lorsque je me réveille et que je monte par mon escalier magique. Mais cette fois-ci j’ai envi d’aller jusqu’au bout du cosmos ou je ne suis jamais allé auparavant.

Peut-être aurai-je le temps de revenir pour prendre mon petit café ce matin me disais-je, mais je n’y compte plus maintenant, car je ne suis jamais revenue.

 

Print

| Contact author |