Tant que j'aurai cette guitare

27/3/2007



Je me suis levé hier matin et ce fut un café pris en vitesse et pour ensuite me diriger au bureau de vote pour élire le nouveau gouvernement du Québec. Après avoir fait mon devoir de citoyens, de retour chez-moi ,je m’empresse de prendre mon petit déjeuner composé d’un œuf, de la bologne et de deux rôtis. Chose que je ne fais pas souvent mais j’avais faim. Je passe le reste de la journée à étudier des nouveaux logiciels dans le but d’enregistrer quelques chansons bientôt.


Car peu à peu, petit à petit, jour par jour,je fais de la musique récemment dans ma vie et ça me fais beaucoup de bien. En tout cas tant que j’aurai cette guitare…

Je suis comme écœuré de tourner en rond et de broyer du noir parfois, alors de renouer avec elle, cette séculaire complice de toujours, ça me fait tout drôle maintenant que le temps à passé et que ma vie cherche à retrouver son âme et son cœur d’enfant. Mais surtout une paix intérieur pour que le jour de mon décès, je puisse partir en paix avec moi-même et les autres. C’est ma libération et une communion avec l’univers que de faire de la musique sans compter le plaisir qu’elle donne et le rêve qu’elle nourrit.

Print

| Contact author |