Des cris dans ma tête

30/3/2007



Comme le bonheur qui se déchire

J’ai toujours peur que ma vie, s’écroule d’une seconde à l’autre et pourtant, je passe des belles journées et plus souvent qu’à mon tour croyez-moi! Mais la tête ne veut pas toujours m’accorder cette liberté de me laisser aller et d’être bien dans mon esprit dans mes sphères d'activités lorsque ça va bien particulièrment. Comme des cris dans ma tête, qui me rendent sourd, je n'entends plus la voix de mon coeur parfois.

Cette voix qui s'absente de plus en plus, et que je n'entends qu'aux travers les brumes de mes pensées comme un écho éternel, se frappe à moi comme se brise une vague contre un rocher. Mais un beau jour, les pierres dessinées par les vagues, me montrerons le vrai visage de celui que je suis devenu.

Mais en attendant, je suis rendu qui là? Un fou à en devenir? Un produit toxique? Un robot biologique?

Ces "maudits" bonheurs qui m'anime et me tue à la fois, y'aurait-tu moyen de s'en passer? Bien sur que non!

Alors je danserai le temps qu'il faut aux rythmes de ses cadences quand même qu'il faille que je déraille et que le bonheur se déchire entre le bien et le mal qui le compose...

Print

| Contact author |