Le fruit de l'amour - PARTIE III de IV De l'électricité dans l'air - Quand le coeur croque à la vie

13/4/2010

Le journal intime de Dany-Daniel Gabriel / Un photo blogue en musique d'un chanteur québécois auteur-compositeur-interprète de Sherbrooke en Estrie au Québec

_________________________________________________


Ma première histoire d'amour
Partie I [
Les préliminaires] Partie II [De plus en plus près] Partie IV  [Un moment d’éternité]

 

Le fruit de l'amour

Quand le coeur croque à la vie


Partie III de IV - De l'électricité dans l'air


dany daniel gabriel raconte

Voici la suite (partie III de IV) de ma première histoire d’amour en résumé tel que je vous disais que je vous raconterais lors du billet dernier…

Un mélange explosif

Avril arrivait et les jours étaient comptés. Ma belle amie allait partir en ce début du nouveau mois à venir pour son voyage organiser avec l’école au Mexique. J’vais vous dire, je n’avais pas tellement la tête à mes cours à l’approche de cette échéance.  De toute façon, j’avais bien souvent la tête dans les nuages hihi. Sauf bien évidemment pour le cour musique qui captait toute mon attention parce qu’il  était le seul que nous avions ensemble.

Et par un beau p’tit matin d’un 30 mars, à l’arrivée à la polyvalente, mon amie vient me retrouver en face de mon casier ou j’y mettais mes fringues et mes livres. Nous allions passer ensemble justement notre dernier cour de musique dans quelques heures avant son départ et elle a envie célébrer ça! Elle m’invite à prendre un p’tit cocktail bien spécial de son cru. Elle nous avais faites un mélange bien corsé de whisky, cognac, brandy et deux autres boissons donc je ne me souviens le nom, qu’elle avait soustrait en douce du bar de son père la veille. À l’époque, je ne prenais que quelques bières de temps en temps lors d’occasions uniques mais sans plus. Mais là, ce mélange des plus explosifs et à l’état pur, sans eau ou liqueurs ou autre pour atténuer ou diluer la teneur d’alcool, allait faire son effet tout en grandeur. J’étais comme un peu vierge en la matière tout comme elle d’ailleurs. Et surtout juste avant d’aller en classe au petit matin… Et avec ses sentiments qui grandissaient toujours entres nous, y’avait de l’électricité dans l’air !

Il n’y avait que le premier cour qui nous séparais ce matin là. Et le prochain à suivre était celui de musique et j’avais hâte en maudit si vous voulez savoir. Durant la récréation, ce moment de pause entre deux cloches, un p’tit feeling commençait à nous habiter lorsque nous nous sommes retrouvés à la cafétéria.  Nous avions consommés toute la ration de sa « potion magique » et les effets des vapeurs d’alcools commençaient à monter en nous. 

La cloche sonne

La cloche allait sonner de nouveau pour annoncer le prochain cour et comme une bénédiction, c’était celui de musique qui allait commencer…


Un peu les idées dans les vapes, j’avais convenue avec mon amie de justifier mon absence auprès de la professeure de musique parce que je suis aller chercher d’autre ravitaillement à la première SAQ du coin (Société des alcool du Québec). Et c’était la première fois de ma vie que j’allais là… Ça adonnait quand même bien car je venais d'avoir 18 ans y'a quelques semaines à peine passées. Âge requis pour pouvoir acheter des spiritueux. Qu’est-ce qu’un gars ferait pas pour son  amie hohoho! Et malgré tout, j’me suis pas faites prier hahaha

Autour de 45 minutes ont passées et me voilà de retour en classe au pas de course dissimulant la bouteille de boisson et fier de mon coup. Surtout de voir mon amie avec ce grand sourire qu’elle abordait en me voyant arriver…

Entres-nous, l’heure allait arrivait à son paroxysme bientôt! Et n’avions jamais pris cette bouteille que j’suis aller chercher…

(Suite et conclusion sur le prochain billet)

_________________________________________________


Print

| Contact author |